Stratégie 8 : Sensibilisation

© Sauvetage de chimpanzés du Libéria

Malgré un large intérêt international pour les chimpanzés, la connaissance des aspects qui influencent leur conservation est limitée au sein de certains groupes importants de parties prenantes, y compris les gouvernements des pays de leur aire de distribution, les communautés locales, les industries et les autorités frontalières et douanières. Cette section propose des actions pour améliorer les connaissances sur le chimpanzé en tant qu’espèce menacée, sur les impacts du braconnage et du trafic, sur les interactions entre les êtres humains et les chimpanzés et sur l’importance du maintien de la diversité génétique et culturelle des chimpanzés.

Une leçon clé de la mise en œuvre du plan d’action de 2003 était que certaines parties prenantes pertinentes n’étaient pas suffisamment informées de son existence ou des actions prescrites, particulièrement au sein des autorités gouvernementales dont la rotation du personnel est élevée (Kormos 2008). D’autres groupes de parties prenantes sont restés dans l’ignorance ou l’indifférence concernant la situation difficile des chimpanzés d’Afrique de l’Ouest, leur propre rôle dans le déclin de la sous-espèce et les opportunités de contribution à leur sauvegarde, malgré la disponibilité d’informations en ligne sur la conservation des chimpanzés. Même dans les cas où la sensibilisation est jugée « bonne », certains acteurs clés n’avaient pas la capacité technique suffisante pour contribuer correctement aux actions. Par conséquent, un facteur important identifié lors de l’atelier de 2017 était de lancer une sensibilisation active et ciblant de multiples parties prenantes sur les aspects liés à la conservation des chimpanzés d’Afrique de l’Ouest, et ce d’une manière culturellement pertinente.

Touche de statut

Objectif

Objectif 8.1 : D’ici 2021, les décisionnaires pertinents des gouvernements des huit pays de l’aire de distribution des chimpanzés connaissent ce plan d’action et en possèdent une copie.

Objectif 8.2 : D’ici fin 2021, tous les projets industriels en Afrique de l’Ouest possèdent une copie et un résumé de ce plan d’action.

Objectif 8 .3 : D’ici 2021, les ONG applicables connaissent ce plan d’action et les recoupements potentiels entre les objectifs de conservation des chimpanzés et d’autres organisations.

Objectif 8 .4 : D’ici 2021, 100% des parties prenantes dans les LUP locales, nationales et régionales possèdent une copie de ce plan d’action et sont sensibilisées à la nécessité d’intégrer la conservation des chimpanzés dans leurs plans.

Statut

Objectif

Statut

Objectif 8.5 : D’ici fin 2021, tous les huit pays de l’aire de distribution du chimpanzé d’Afrique de l’Ouest disposent de stratégies de sensibilisation qui ciblent spécifiquement la conservation des chimpanzés.

Objectif 8.6 : D’ici 2024, des campagnes régionales généralisées de sensibilisation du public aux lois relatives à la chasse et au trafic des chimpanzés sont lancées, avec l’accent mis sur la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone, à l’aide des réseaux sociaux, de la radio, de la télévision et des journaux.

Objectif 8.7 : D’ici 2024, 100% de la population humaine des pays de l’aire de distribution qui ont le niveau le plus élevé de consommation de viande de chimpanzé savent que la chasse et le trafic de chimpanzés pour la viande et le commerce d’animaux de compagnie sont illégaux et connaissent les risques sanitaires associés.

Objectif 8.8 : D’ici 2022, des panneaux sont affichés dans tous les lieux stratégiques, comme les ports et les postes frontaliers, pour dissuader la chasse et le trafic de chimpanzés et pour faire pression sur les responsables pour faire appliquer correctement les lois.

Objectif

Objectif 8.9 : D’ici 2022, développer plusieurs plateformes de sensibilisation au comportement des chimpanzés, à l’importance des tabous locaux contre la chasse et la consommation de chimpanzés et aux lois de protection des chimpanzés.

Objectif 8.10 : D’ici 2023, les sanctuaires de chimpanzés et d’autres ONG et partenaires pertinents sensibilisent le public aux interactions entre les êtres humains et les primates dans la région de façon appropriée sur le plan culturel et en employant des termes non incendiaires (voir Interactions entre les êtres humains et les chimpanzés) quand il s’agit d’expliquer pourquoi les chimpanzés continuent à se nourrir dans les cultures, pourquoi les chimpanzés peuvent se comporter de façon hostile face aux êtres humains et quelles sont les lois qui protègent les chimpanzés.

Statut

Objectif

Objectif 8.11 :  D’ici fin 2021, les parties prenantes pertinentes entérinent publiquement la valeur de la diversité génétique et culturelle des chimpanzés d’Afrique de l’Ouest.

Objectif 8.12 :  D’ici fin 2023, la valeur du maintien de la diversité culturelle et génétique des chimpanzés d’Afrique de l’Ouest est formulée dans les normes de performance et les politiques des institutions de financement et du secteur privé, et le respect de ces normes fait l’objet d’un suivi.

Statut