Stratégie 4 : Coordination régionale en réponse au commerce illicite de chimpanzés

Liberia Chimpanzee Rescue_edited.jpg

© Sauvetage de chimpanzés du Libéria

Une application efficace des lois sur la vie sauvage exige une coordination adéquate entre un ensemble d’acteurs internationaux, nationaux et locaux. Les autorités doivent avoir une capacité suffisante pour faire appliquer les lois nationales, identifier les itinéraires de trafic et coordonner les opérations internationales d’application des lois. Les sanctuaires, c’est-à-dire les structures gouvernementales ou non-gouvernementales dont la principale fonction est de récupérer les chimpanzés confisqués du commerce d’animaux de compagnie et assurer leur réhabilitation et les soins pour le reste de leur vie, jouent un rôle crucial dans l’application des lois sur la faune sauvage en facilitant les saisies. En partenariat avec les agences responsables de l’application des lois et par l’apport de structures adaptées d’accueil des chimpanzés confisqués, les sanctuaires facilitent l’arrestation d’individus impliqués dans le commerce illicite de faune sauvage en garantissant le placement et les soins adaptés pour les chimpanzés détenus et commercialisés illicitement.

Touche de statut

Objectif

Objectif 4.1 : D’ici 2021, identifier les lacunes dans l’application des lois et dans la sensibilisation du public qui peuvent être comblées facilement.

Objectif 4.2 : D’ici 2022, produire un rapport détaillé sur les zones prioritaires dans les pays de présence des chimpanzés d’Afrique de l’Ouest, superposées avec les cartes indiquant les points chauds de braconnage et de capture de chimpanzés et les itinéraires de trafic. Les ports et les postes frontaliers utilisés pour le trafic seront aussi indiqués sur ces cartes.

Objectif 4.3 : D’ici 2022, élaborer et mettre en œuvre de façon collective un plan d’action transfrontalière, s’étalant sur plusieurs années, dont l’objectif est de mettre fin à la capture et au trafic illicite de chimpanzés.

Objectif 4.4 : D’ici 2023, élaborer et appliquer une stratégie de renforcement de capacités pour améliorer l’efficacité des responsables de l’application des lois sur la faune sauvage, en particulier dans les endroits aux moyens insuffisants tels que les postes transfrontaliers terrestres et les ports maritimes.

Statut

Objectif

Statut

Objectif 4.5 : D’ici 2024, 80% de tous les sanctuaires des pays de présence de chimpanzés et membres de la PASA en Afrique de l’Ouest, sont prêts, équipés et dotés du personnel adéquat pour s’occuper correctement des chimpanzés confisqués, garantissant des standards élevés de bien-être pour les chimpanzés confiés à leurs soins.

Objectif 4.6 : D’ici 2026, des mémorandums d’entente ou des protocoles pour le placement des chimpanzés confisqués sont en place et communiqués à toutes les parties concernées dans tous les pays de distribution du chimpanzé d’Afrique de l’Ouest.