18_Erin_Wessling_19_fire.JPG

Menaces:
Les feux de brousse, de savane et de forêt

© Erin Wessling

Les feux de brousse, de savane et de forêt

Dans les régions de zones boisées et herbeuses d’Afrique de l’Ouest, les feux jouent un rôle important dans la modification des écosystèmes dans les biomes les plus arides (Laris 2002; Giglio et al. 2006) – les paysages de mosaïque de savane ouest-africaine au Mali, au Sénégal et dans la partie nord de la Côte d’Ivoire et de la Guinée. Supposés d’origine naturelle par la foudre dans les habitats les plus secs, les feux sont en majorité allumés par les humains depuis des siècles.

L’augmentation de la fréquence et de l’intensité des feux au cours du siècle dernier est liée à l’activité humaine, marquée principalement par la hausse du nombre et de la répétition des feux et la structure et l’abondance des combustibles. L’introduction d’animaux de pâturage, la réduction de la mégafaune, la production agricole, le défrichement forestier et la suppression des feux précoces sont parmi les innombrables facteurs de cette augmentation (Mbow et al. 2000; Bowman et al. 2011). De plus, les humains sont responsables d’incendies volontaires ou accidentels pour des raisons encore plus variées : pour débusquer des proies, préparer les champs de culture, éliminer des nuisibles, édifier des coupe-feux ou tout simplement défricher pour faciliter ses déplacements (Mbow et al. 2000; Laris 2002).

18_Erin_Wessling_10_fire.JPG

© Erin Wessling

Si l’influence humaine sur l’intensité actuelle des feux est claire, peu d’études se sont penchées sur les effets écologiques négatifs des feux en Afrique de l’Ouest, ce qui a conduit certains à conclure que les aspects néfastes des feux sont exagérés. Historiquement, les feux ont façonné l’hétérogénéité de l’habitat et ont peut-être même augmenté la diversité végétale. Le calendrier semblerait être un élément clé de l’impact des feux dans ces paysages. Cependant, d’autres études sont nécessaires pour comprendre le rôle des feux dans les écosystèmes, la contribution humaine dans ces permutations et les impacts directs sur les chimpanzés dans les mosaïques de savane.