gryffyn-m-Palm6Vp7sXE-unsplash.jpg

Menaces: L’exploitation forestière

L’exploitation forestière industrielle

L’exploitation forestière industrielle a des impacts directs et indirects sur les chimpanzés. Le chimpanzé est une espèce semi-arboricole qui dépend fortement de milieux forestiers pour s’alimenter et nidifier. Par conséquent, les besoins écologiques des chimpanzés sont en concurrence directe avec les intérêts financiers des sociétés forestières. Les chimpanzés perdent leur habitat lorsque les arbres sont abattus. Par ailleurs, les effets secondaires de l’exploitation forestière incluent l’expansion des routes et la facilitation du braconnage (ibid.). Même une exploitation forestière sélective peut avoir des impacts physiologiques négatifs sur le succès de la reproduction des chimpanzés, car une espèce d’arbre favorite pour l’alimentation ou la nidification peut être éliminée et leur utilisation de l’habitat peut être perturbé.

mathias-p-r-reding-gNoqNvYAsBg-unsplash.jpg

L’exploitation forestière artisanale

Comme l’exploitation forestière industrielle, l’exploitation forestière artisanale a des impacts négatifs sur les chimpanzés, mais à une échelle plus petite. Si elle n’implique pas un abattage sur de grandes surfaces, elle est davantage susceptible de cibler des espèces d’arbres essentielles pour les chimpanzés. Par exemple, certaines espèces que les chimpanzés préfèrent pour nidifier au Sénégal, comme celles au bois dur Pterocarpus et Khaya, sont recherchées par les communautés locales (Massa 2011; Gning et al. 2013). Ces espèces sont aussi coupées par les pasteurs nomades pour nourrir leurs bêtes, créant une situation de concurrence locale intense.